mardi 10 novembre 2009

N°118- Berlin, Bilin, Nilin : Ces onze murs murant le monde qui rendent le monde murmurant



Le Mur de Berlin, la « barrière de protection antifasciste » qui était censée protéger le paradis socialiste de l’enfer capitaliste, rasé à Berlin même, se réincarne (ou plutôt se réinbétonne) aux quatre coins de la planète :

- En Palestine, où il est censé protéger « l’Unique Démocratie du Moyen-Orient » du « terrorisme » indigène

- Aux USA, le long du Rio Grande, où il est censé protéger la « bonne Amérique » de l’invasion latina

- À Ceuta et Melilla, où il est censé protéger l’Europe riche de l’invasion des Nègres affamés.

- Au Sahara occidental, où il est censé protéger l’occupant marocain des attaques menées par les indigènes, chassés par l’occupation en Algérie

- Au Pakistan, pour protéger le « pays des purs » des méchants Talibans

- Au Cachemire occupé par l’Inde, pour le protéger des « méchants-terroristes-cachemiris-manipulés-par-le-Pakistan »

- À Chypre, où il est censé éviter aux serviettes grecques de se mélanger avec les torchons turcs

- En Corée, où il est censé protéger le Sud démocratique du Nord totalitaire

- En Arabie saoudite, où il est censé protéger les pétro-princes des pouilleux yéménites

- À Bagdad, où il est censé protéger les « bons Chiites » des « mauvais Sunnites »

- À Belfast, où il est censé éviter aux bons et loyaux sujets protestants de Sa Majesté de se friter avec les papistes républicains

Cela fait onze murs à abattre, onze chaînes de dominos à faire basculer. De toute urgence. Du boulot en perspective pour Angela, Nicolas, Lech, Mikhaïl, Hillary et Barack.

À Nilin, ils ont déjà commencé les travaux de démolition :

« Marquant le 20e anniversaire de la chute du mur de Berlin, les Palestiniens ont démoli ce vendredi dans le village cisjordanien de Ni’lin, un pan de mur construit par Israël. Lors de la manifestation hebdomadaire contre le mur, qui traverse le centre du village situé dans la région de Ramallah et isole les habitants de 60% de leurs terres agricoles, quelque 300 manifestants ont méthodiquement démantelé une section en béton avant que les forces israéliennes n’ouvrent le feu. Ils ont brûlé des pneus et abattu une dalle de béton de huit mètres de haut en s’aidant d’un vérin mécanique pour voiture. «Il y a vingt ans, personne n’imaginait que la monstruosité d’un Berlin divisé en deux pourrait jamais être abattue, mais il n’a fallu que deux jours pour le faire», a déclaré Muhib Hawaja, un des manifestants, au journal israélien Yedioth Aharonot. «Aujourd’hui, nous avons prouvé que nous aussi pouvions l’imposer, ici et maintenant. Ce sont nos terres au-delà de ce mur, et nous n’avons pas l’intention d’accepter son existence. Nous triompherons car la justice est de notre côté.» (Ma’an News Agency/ info-palestine.net, 7 novembre 2009)
Ayman El Kayman, délégué général du SMDM (Syndicat mondial des démolisseurs de murs)




Bonne semaine, quand même !
Que la Force de l’esprit soit avec vous !
...et à mardi prochain !

Enregistrer un commentaire