mardi 9 mai 2017

N° 158-Manu Ier, un Serial Fake President

C’était logique : à l’ère des Fake News, on ne peut élire qu’un Fake President.
20 millions de fessebouqueurs l’ont liké et donc le produit habillé par Mimi Marchand de fringues prêtées par Louis Vuitton va faire son entrée au Palais de l’E-leasing dans quelques jours. Le plus jeune monarque de France depuis Napoléon le Petit a salué ses fans depuis le symbole le plus éminent et le plus moderne de la maçonnerie française : la Pyramide du Louvre voulue par le Grand Arhitecte, alias Tonton. Ce dernier rit aux enfers : sa stratégie, mise en place pour « diviser la droite », a de nouveau triomphé. La fille de l’épouvantail borgne dont elle a repris le rôle, a joué son rôle à merveille pour faire le vide autour  du produit marchandisé.
 On peut même soupçonner qu’elle a délibérément été « mauvaise » dans le face-à-face du mercredi précédant le second tour de l’élection. Les habitants de la vieille France vont donc être gouvernés pendant 5 ans par un véritable hologramme dont on peut dresser ce rapide portrait :
Enfant victime d’une prédatrice blonde de 40 ans qui aurait du finir en prison, comme Gabrielle Russier, pour détournement de mineur. Mais à Amiens, on ne touche pas à l’héritière des Chocolats Trogneux, spécialistes en mac(a)rons !
Le petit pianiste samarien (habitant de la Somme, capitale Amiens, à ne pas confondre avec Samaritain) présente tous les syndromes du complexe du Premier de la Classe, alimenté par son cursus : Lycée jésuite de la Providence, Lycée Henri-IV, Sciences Po et ENA.
Ce Don Juan bi-asexué a tout du héros de série Netflix : toujours à votre service, faisant là où on lui dit de faire, obéissant à Maman. Quand il demande des chocolats après sa première prestation télévisée, Maman est catégorique : »Non, tu ne vas pas manger de saloperies ». Manu s’incline : »Alors de l’eau… »
Un psychiatre le dit : un garçon victime d’une prédatrice à 15 ans, porte des séquelles tout le restant de sa vie. Il devient un psychopathe. S’il appartient à ceux d’en bas, il peut devenir un tueur ou un violeur en série. S’il appartient à ceux d’en haut, bien pris en main, il peut accéder aux sommets de la finance et de la politique. Les tueurs au couteau peuvent faire quelques dizaines de victimes, les tueurs sans couteau peuvent en faire des millions.
Au moment où j’écris ces lignes, toute la racaille des politichiens (Valse-à-Trois-Temps et Petit-Bouthi en tête)  est en train de se bousculer pour avoir sa place à la mangeoire et être adoubée par Manu Ier. Lui, le pragmatique carnassier, va les traiter comme on le lui a appris chez Rotschild : sans pitié. Et ce sera bien fait pour leur sale gueule de social-traîtres.
Françaises, Français, vous l’avez liké ? Eh bien, il va vous niker. Avec la bénédiction des Bilderbergers du monde.
AEK, secrétaire perpétuel du CABPNTC (Club des Alligatoridés Bouffeurs de Pervers Narcissiques Tout Crus)


Mimi Marchand, celle qui a fabriqué le produit Macron, derrière Brigitte Macron au rassemblement  « Elles marchent », le 8 mars 2017. Photo Bruno Lévy/Divergence

Versión española  Manolito I°, un Falsipresidente en serie
Enregistrer un commentaire