mardi 2 mai 2017

N°157-¡Macrón cabrón! ¡Ni olvido ni perdón!


« L’opposition démocratique au Président socialiste Francisco de Holanda, dont la dictature est en phase terminale, a manifesté dans tout le pays le lundi Premier Mai, pour signifier son rejet du candidat imposé comme successeur, Imanuel Macrón. Les forces de répression de la dictature ont réprimé violemment les manifestants démocrates. Cinq jeunes défenseurs de la démocratie, membres du Bloque Negro, une ONG de défense des droits de l’homme, ont été injustement arrêtés et ont rejoint les centaines de prisonniers politiques de la dictature. Ci-dessous une photo de la mise en scène organisée par les forces de répression de la dictature : un membre des Compañías Republicanas de Seguridad s’est immolé par le feu pour faire croire qu’il était victime des manifestants pacifiques. L’Internationale socialiste, l’internationale libérale, l’Internationale démocrate-chrétienne, le Vatican et Amnésie Internationale ont protesté contre ces nouveaux méfaits de la dictature holandesa. »


Voilà comment la presse internationale « informerait » sur le Premier Mai en France si elle traitait la France comme elle traite le Venezuela.

Ayman El Kayman, Secrétaire général de MSF (Médiamenteurs sans frontières)
Versión española
Enregistrer un commentaire