mardi 19 février 2008

N°64 - Lait amer


La vengeance est un plat qui se mange froid. Fidèle à sa doctrine, le Grand Laitier a fait donner la cavalerie et l’infanterie – il ne manquait que l’aviation et les blindés – contre les zones indiennes de Villers-le-Bel, Garges-les-Gonesses et Sarcelles à l’aube du lundi 18 février. 1 000 Tuniques Bleues – CRS, RAID, OCRB et PJ – ont été déployées. Bilan de cette gigantesque rafle électorale. 33 dangereux Sioux, Apaches et Iroquois ont été capturés : 3 ont moins de 18 ans, 3 ont entre 18 et 20 ans, 16 ont entre 20 et 25 ans, 11 ont plus de 25 ans. Cela fait 33 Tuniques Bleues pour capturer 1 Indien.
Les Tuniques Bleues ont frappé à l’heure du laitier : 6 heures. Le maire socialiste de Villiers n’a été prévenu qu’à 6 h 02 par le préfet, une fois l’opération déclenchée. Ceux qui avaient en revanche étaient prévenus bien à l’avance, c’étaient les « journalistes » (les guillemets semblent être de rigueur), qui ont pu ainsi filmer et rapporter avec complaisance l’opération.
Dans l’après-midi, la chef suprême des Tuniques Bleues, MAM, alias Grande Face Blême, a déclaré sans rire qu’elle n’avait pas prévenu les médias, qui avaient été avertis par une… « fuite ». Dis donc, Face de Carême, tu prends vraiment les gens pour des cons ! Ou alors, faudrait voir à importer quelques plombiers polonais pour colmater tes fuites.
L’opération « Aube et Brouillard » visait à interpeller des Indiens soupçonnés d’avoir tiré au fusil a pompe sur les Tuniques Bleues dans la nuit du 25 au 26 Novembre dernier, suite à la mort de deux jeunes Indiens motorisés, dont la moto avait été percutée par une diligence des Tuniques Bleues. Il a fallu trois mois aux enquêteurs pour identifier les Indiens suspects. Bizarrement, on nous apprend que tous les interpellés étaient « connus des services de police ». Pourquoi alors attendre 3 mois pour les capturer ?
Eh bien, la réponse est simple : dans trois semaines, les électeurs iront aux urnes pour désigner leurs nouveaux maires et conseillers municipaux. Le Grand Laitier – qui n’a jamais livré de lait – a donc choisi de mettre un zeste de rodéo à grand spectacle dans cette campagne électorale. Histoire de faire oublier dans les chaumières que le lait est de plus en plus cher.
Bonne semaine, quand même !
Que la Force de l’esprit soit avec vous !
...et à mardi prochain !
Enregistrer un commentaire