mardi 13 octobre 2009

N°117- L’eau-de-vie norvégienne : un verre ça va, deux verres ça va, trois verres, bonjour Obama !

Est-ce que c’est une blague ? Un canular ? Une légende urbaine ?
Non, c’est la vérité vraie, incroyable, mais vraie : Barack Obama vient de se voir décerner le Prix Nobel de la Paix. Pincez-moi, pour me convaincre que je ne fais pas un mauvais rêve.
Kissinger, tout criminel de guerre qu'il était, avait quand même signé un accord de paix avec les Vietnamiens, lui. Mais Barack Obama, où donc c'est-y qu'il a fait la paix, lui ?
En Irak ?
En Afghanistan ?
En Palestine ?
Au Sri Lanka ?
Au Soudan ?
Au Congo ?
Au Honduras ?
En Colombie ?
En Alabama ?
En Alaska ?
Au Liechtenstein ?

Les Israéliens avaient inventé le Syndrome de Stress Pré-traumatique, consistant à mener des guerres d’agression à tendance exterminatrice pour prévenir l’Holocauste dont les méchants Arabes sont censés les menacer, ce qui les stresse énormément et les oblige à balancer du phosphore et autres calmants à l’uranium appauvri sur des populations désarmées.

Le Comité norvégien du prix Nobel de la Paix vient d’inventer le Prix de la paix anticipatoire – les esprits chagrins disent « prématuré » - ou virtuel. Maintenant qu’il a le Prix, il va être obligé de faire la paix, par force, madame Michu. C’est aussi simple que cela. Il suffisait d’y penser.

Je soupçonne fort les 5 Norvégiens, Thorbjørn Jagland, Kaci Kullmann Five, Sissel Marie Rønbeck, Inger-Marie Ytterhorn et Ågot Valle d’avoir trop forcé sur la «Norsk Akevitt/Norsk Akvavit/Norsk Aquavit/Norwegian Aquavit» (comme la définit la nomenclature de l’Union européenne), en d’autres termes l’eau-de-vie norvégienne, lorsqu’ils ont pris leur décision. Et tout un chacun sait que l'Akvavit, c'est traître : ça vous fait perdre la boule.

Ou alors ce sont tout simplement des situationnistes infiltrés au Storting, le Parlement norvégien. Mais que peut-on attendre d’une institution qui s’appelle littéralement le Gros Machin ?

Quand à l’heureux lauréat du Prix Nobel, il sait ce qu’il lui reste à faire :
15 octobre : retrait d’Afghanistan
1er novembre : fermeture de Guantánamo
15 novembre : retrait d’Irak
1er décembre : Ultimatum à Israël pour la levée du blocus de Gaza
10 décembre : remise du prix à Oslo.

Allez, je retourne me coucher pour pouvoir continuer à rêver.


Bonne semaine, quand même !
Que la Force de l’esprit soit avec vous !
...et à mardi prochain !

Grande nouvelle: cet article a été traduit en chinois, par l'amie Lili Wang, du réseau de traducteurs TLAXCALA : 不要滥饮挪威白酒

Enregistrer un commentaire