lundi 15 janvier 2007

N° 21 - Le bestiaire sarkozyen

Coq de combat

Je laisse cette semaine la parole à l’ami François Costes, qui nous a concocté un petit bestiaire sarkozyste. Ce sera mon hommage au candidat investi par 98,1% de 69% des membres de l’UMP (l’Union Mal partie) pour l’investiture à la magistrature suprême de la République française, cinquième du nom.

Coq de combat, corbeau, roquet gréco-hongrois, orfraie, pygargue vulgaire, vache, caméléon berlusconien, brebis galeuse, coco, rat mort, sardine, caniche de la Maison Blanche...


LE COQ DE COMBAT THE FIGHTING COCKEREL


Démagogue, à la recherche de la bonne image pour les journaux télévisés, [Nicolas Sarkozy] se risque même à prononcer quelques mots en créole, en allusion à l'annulation de son voyage en décembre 2005. Traduction : "On dit de moi que j'ai fui. Le coq de combat ne fuit pas. Je suis ici parmi vous." Il répète à l'envie qu'il se sent "Martiniquais de coeur", cite le général de Gaulle : "La politique la plus ruineuse est celle qui consiste à être petit." Le Monde (France) P. Ridet 12 mars 2006


LE CORBEAU THE CROW
LE ROQUET GRECO-HONGROIS THE HUNGARIAN BARKER

Depuis qu'il a appris, à l'été 2004, qu'un "corbeau" l'avait placé sur une liste de personnalités supposées détenir des comptes occultes à l'étranger, envoyée aux juges, Nicolas Sarkozy (...) [accuse] Dominique de Villepin d'avoir, au minimum, cherché à exploiter l'affaire pour le déstabiliser. (...) Villepin, alors directeur de cabinet du ministre des affaires étrangères Alain Juppé, observait Sarkozy de son bureau du Quai d'Orsay, bien décidé à faire mordre la poussière à celui qu'il appelait "le roquet".

Le Monde (France) R. Bacqué et P. Ridet 02 mai 2006


L'ORFRAIE (LE PYGARGUE VULGAIRE) THE WHITE-TAILED EAGLE

Quand un chef d'Etat africain (...) ose seulement critiquer la nouvelle marotte sarkozienne, le mirobolant ministre de l'Intérieur, avec son insolence habituelle, voit rouge et pousse des cris d'orfraie.

L'espace nouveau (Sénégal) Barka Bâ Mai 2006


LA VACHE THE COW

Le président PS de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, avait dénoncé plus tôt un acte "révoltant, à la limite du gangstérisme", et un Etat "absent". "M. Sarkozy est au cul des vaches en Lozère, M. de Villepin s'occupe de faire filmer les Conseils des ministres par la télévision et M. Chirac fait le VRP en Chine et pendant ce temps-là, on sait qu'il peut y avoir des ennuis très graves en banlieue et ce qui arrive à Marseille était prévisible", a-t-il accusé sur France Inter.

Le Monde (France) / AFP 20 octobre 2006


LE CAMELEON BERLUSCONIEN THE BERLUSCONIAN CHAMELEON

S'exprimant devant quelque 2.200 militants socialistes réunis pour un meeting à Cergy (Val-d'Oise), Dominique Strauss-Kahn a lancé : "Sarkozy est un caméléon", "un thatchérien, un berlusconien, un bushiste qui aime à s'habiller de l'uniforme atlantiste". Le Figaro (France) / AFP 12 novembre 2006


LA BREBIS GALEUSE THE BLACK SHEEP

Le président de l'UMP, qui a dit "ne pas avoir été invité" au déplacement de Jacques Chirac, Dominique de Villepin et Michèle Alliot-Marie à Colombey-les-Deux-Eglises, a cité à plusieurs reprises le général de Gaulle dès le début de son discours [à Saint-Etienne].

Le Figaro (France) 09 novembre 2006

LE COCO THE COCO LE RAT MORT THE DEAD RAT


Il m'a dit : 'Ecoute Coco, t'avais envie de le faire, tu l'as fait, t'as bien fait''". Pour Johnny Hallyday, pas de doute, le président de l'UMP soutient pleinement son exil fiscal. Dans un entretien à l'hebdomadaire Le Matin Dimanche, le 24 décembre, le chanteur estime que la polémique provoquée par son départ pour la Suisse "ne fait pas de mal" à Nicolas Sarkozy. Installé depuis mercredi dans son chalet de Gstaad, une station de ski huppée de l'ouest du pays, Johnny Hallyday maintient son soutien au candidat à l'investiture UMP. (...) "Hallyday voulait la paix, il l'aura, royale et mortellement ennuyeuse", écrit l'hebdomadaire, soulignant le caractère "authentique" mais "minuscule" de la station de la Suisse alémanique, située à 1 050 mètres d'altitude. "Johnny va s'ennuyer comme un rat mort", prédit le rédacteur en chef du Matin de Lausanne dans le JDD. Le chanteur jure qu'il ne s'ennuira pas et que Genève n'est pas si loin "quand on a envie de s'amuser".
Le Monde (France) / AFP 24 décembre 2006


LA SARDINE THE SARDINE


Philippe Ridet : "Le premier ministre [Dominique de Villepin] raille les ralliements, qu'il compare à un alignement de "petits pois et de sardines". Vous sentez-vous visé ?"Jean-Pierre Raffarin : "Je n'ai pas le gabarit des uns ni des autres... En outre, je fais simplementremarquer que je me suis engagé au côté de Nicolas Sarkozy avec plus de 140 parlementaires. Et sur une plate-forme politique qui est celle de l'humanisme social et européen. C'est ma conception de la diversité dans l'unité."
Le Monde (France) P. Ridet 11 janvier 2007


LE CANICHE DE LA MAISON BLANCHE THE WHITE HOUSE POODLE

M. [Laurent] Fabius s'en est violemment pris à Nicolas Sarkozy, un "réactionnaire", un "homme dangereux, mais le danger est encore plus grand lorsqu'il est assorti de talent et de moyens financiers et médiatiques considérables". "Je me battrai de toutes mes forces pour que n'accède pas à cette plus haute charge quelqu'un dont la vision des choses est 'marche ou crève'", a lancé M. Fabius, pour qui il ne faut pas à la tête de la France "quelqu'un qui se fixe comme programme d'être le futur caniche du président des Etats-Unis".

Le Monde (France) / AFP 16 septembre 2006

Coq gaulois

Bonne semaine, quand même !
Que la Force de l’esprit soit avec vous !
Enregistrer un commentaire