mardi 10 mars 2009

N°103 - Week-end pour deux à Cihuatlan

C’est une modeste maisonnette face à l’océan Pacifique, avec une chambre à coucher, une piscine et un jacuzzi en plein air. La nuit pour deux y coûte la bagatelle de 3 500 $ -prix « nu » - auxquels s’ajoutent quelques milliers de dollars pour les divers services proposés, et évidemment, les pourboires, qui ne peuvent être que…présidentiels. Car la maisonnette s’appelle en toute simplicité « Presidential Villa ».
C’est un décor de rêve, ça s’appelle El Tamarindo (Le Tamaris) et ça se trouve à Cihuatlan, près de Puerto Vallarta, dans l’État mexicain du Jalisco, au bord du Pacifique, sur la Costalegre, la Côte non pas d’Azur mais Joyeuse.
Cet hôtel de très grand luxe appartient à un milliardaire mexicain du nom de Roberto Hernandez Ramirez, membre du Conseil d’Administration de la banque Citigroup et vaguement associé au commerce, vaguement illicite, du produit colombien le plus réputé au monde, aussi blanc que le café est noir.
Et ce cher Roberto aurait payé un petit week-end en amoureux à Nicolas et Carla dans le décor enchanteur d’El Tamarindo.
Et alors ? Où est le problème ? Ya quand même pas de quoi en faire un fromage, non ? C’est autant que les contribuables n’auront pas eu à débourser ! Et, selon des sources hautement confidentielles mais très bien informées, la coke distribuée au petit déjeuner à El Tamarindo est la meilleure du monde.
De quoi vous plaignez-vous, les râleurs ?
Vous en avez marre de Berck-Plage et Palavas ?
Bonne semaine, quand même !
Que la Force de l’esprit soit avec vous !
...et à mardi prochain !
Enregistrer un commentaire