mardi 22 juin 2010

N° 127-Bloemfontein Blues : Allez les Blancs-Blancs-Blancs !

L'éclat de rire planétaire qui a accueilli la farce bleu-blanc-rouge de Bloemfontein m'a tiré brutalement de l'état d'hibernation, au fond de mon marigot, dans lequel m'avait plongé l'éruption du volcan Eyjafjöll en Islande. Voici donc ma toute dernière chronique.

La France est la risée du monde, après que l’équipe nationale de football s’est mise en grève illimitée.  Au cours d’une réunion d'urgence à l’Élysée dans la nuit de dimanche à lundi, le Cabinet de Crise Majeure, réuni autour du président de la République, a décidé ce qui suit :

1-      1- Le Football étant LA Grande Cause Nationale et l’équipe de France effectuant une performance relevant du Service Public, il est du devoir du gouvernement d’assurer le Service Minimum Garanti.

2-      2 - En conséquence de quoi, l’ensemble des grévistes et leur entraîneur sont licenciés sans préavis pour Fautes Professionnelles Graves z’et Répétées. Ils seront remplacés par une sélection issue des rangs du gouvernement, avec le président de la République en personne comme entraîneur. Cette sélection, dont la composition exacte sera révélée le mardi  22 juin à 15 h 30, une demi-heure avant la rencontre avec les Bafana Bafana, l’équipe Noirs-Noirs-Noirs d’Afrique du Sud, assurera tous les matchs prévus pour le Mondial. D’ores et déjà, on sait qu’elle sera exclusivement composée de Blancs.

3-     3-  Mmes Roselyne Bachelot, Carla  Bruni-Tedeschi, Christine Boutin et Florence Woerth seront respectivement chargées des soins thérapeutiques aux joueurs, des massages, de la guidance spirituelle et des finances. Le seul et unique sponsor de la Nouvelle Équipe de France sera la FLBBEPH (Fondation Liliane Bettencourt pour le Bien-être Parfumé de l’Humanité).

4-     4 - Monsieur A. Quelle-Crotte-Fun, dit JoyeuseMerde, grand pourfendeur de caillera, est nommé chargé des relations publiques et porte-parole de la Nouvelle Équipe de France, qui sera désignée en anglais sous le titre de New French Gentlemen.*

5-     5 - Cette solution d’urgence n’est que provisoire. Le président de la République envisage de mettre à l’ordre du jour de la prochaine réunion du G20 la question primordiale et vitale de la refonte nécessaire Mondial de football. L’alternative est : soit une composition des équipes nationales à l’image de celle de la Nouvelle Équipe de France, avec Chefs d’État comme entraîneurs et ministres comme joueurs, soit une dissolution des équipes nationales et leur remplacement par des équipes aux couleurs es entreprises qui les financeront. Ainsi, le Mondial 2014, rebaptisé FSF (Footafric sans frontières) verrait s’affronter les équipes AREVA, Coca-Cola, Microsoft, Siemens, Veolia etc.







* Finkielkraut: "Des sales gosses boudeurs"

"Lorsque j'ai lu en toutes lettres l’agression verbale de Nicolas Anelka contre son sélectionneur, je cite: “Va te faire enculer, sale fils de pute”, j’ai été atterré mais pas étonné. Je voyais bien que l’ambiance entre les joueurs était empoisonnée. Je savais que Raymond Domenech n’avait aucune autorité sur son équipe, et l’arrogance je-m’en-foutiste de certains de ceux qu’on appelle les cadres, Ribéry, Anelka, Gallas, par exemple, était visible depuis plusieurs mois déjà. Les Français n’aimaient plus leur équipe et cet ultime outrage, combiné avec le doigt d’honneur de William Gallas, montre que les Français avaient raison.

Le sociologue Paul Yonnet, qui a écrit Une main en trop, dit que la compétition sportive permet aux individus de faire l’expérience de la vie ensemble, de rendre visible l’existence d’une communauté liée. Cette expérience, les joueurs de l’équipe de France s’appliquent à nous la rendre impossible. Ils cassent l’identification. A la différence des autres équipes nationales, ils refusent, en sales gosses boudeurs et trop riches, d’incarner leur nation.

Mais si cette équipe ne représente pas la France, hélas, elle la reflète: avec ses clans, ses divisions ethniques, sa persécution du premier de la classe, Yoann Gourcuff. Elle nous tend un miroir terrible. Ce qui est arrivé à Domenech est le lot quotidien de nombreux éducateurs et de professeurs dans les cités dites sensibles. Cette équipe renvoie à la France le spectacle de sa désunion et de son implacable déliquescence. Mais il ne faut pas se complaire dans le pessimisme, cette équipe doit être reconstruite sur d’autres critères que ceux qui ont prévalu pendant l’ère de cet entraîneur sans style et sans âme qu’était Domenech. Jean-Alain Boumsong, l’un des grands joueurs qui n’ont pas été retenus pour cette Coupe du monde, en appelle à l’humilité. Il s’exprimait dans une langue irréprochable. On a voulu confier l’équipe de France à des voyous opulents et pour certains inintelligents, il faudra maintenant sélectionner des gentlemen."
Recueilli par A.F.

Source : http://www.lejdd.fr/Sport/Football/Actualite/L-affaire-Anelka-ravage-le-foot-francais-201500/


Enregistrer un commentaire