mardi 23 novembre 2010

N°134-Un pape ou une pipe ? A ecclesia eiusque papa libera nos, Domine !

Ça y est, le TGD (Très Grand Débat) de la TVV (Théologie Vaticanesque du XXIème siècle) est lancé : le TSP (Très Saint Père) a-t-il écrit que la capote est envisageable pour des rapports avec une prostituée ou avec un prostitué ? C’est que les versions allemande, italienne et française de son auguste prise de position varient sur ce point. Branle-bas de combat au Vatican pour apporter des rectifications Urbi et Orbi.
Le débat est en effet fondamental : si le Papounet a dit : « un prostitué », c’est qu’il considère que le SIDA est l’apanage des hommes, donc des homosexuels ; s’il a écrit « une prostituée », c’est qu’il admet que le SIDA peut se transmettre aussi par des rapports « normaux » du point de vue de la Très Sainte Église Catholique Apostolique Romaine, autrement dit des rapports entre un homme et une femme.
Reste l’essentiel, que Kratzinger semble avoir oublié : que conseille-t-il aux prêtres qui violent des petits garçons et/ou des petites filles ? Doivent-ils ou non se protéger avec un condom  ou se contenter d’asperger leurs victimes d’eau bénite ? Ou bien estime-t-il que le fait d’avoir été consacré vaccine automatiquement contre le SIDA ?

Oh pardon, j’oubliais, le TSP était en train de préparer une directive Urbi et Orbi, adressée à tous les prêtres, pour leur dire que le viol de petits garçons et de petites filles, ça n’est pas bien, mais pas bien du tout. On est rassurés.
Mais à quoi d’autre peut-on s’attendre de la part du chef d’une machine fondée sur le dogme de « l’émasculée conception ou qui aime bien châtre bien », comme aurait dit Jacques Prévert ? Bref, pour citer encore Prévert, « la pipe au papa du pape Pie pue »…

A ecclesia eiusque papa  libera nos, Domine !*
Dom Aymanus Kaymanus, Praefectus Ordinis Haereticorum (Préfet de l’Ordre des Hérétiques)
* C’est du latin, et ça signifie : Délivre-nous, Seigneur, de l’Église et de son pape !  L’auteur s’est inspiré de la formule en usage dans diverses prières et litanies catholiques, dont la plus célèbre, la Litanie des Tous les Saints, dit Ab ira et odio et omni mala voluntate, libera nos Domine , A spiritu fornicationis, libera nos Domine (Délivre-nous de la colère, de la haine et de toute mauvaise volonté, de l’esprit de fornication). Autre invocations célèbres : A peste, fame et bello, libera nos domine !(Délivre-nous de la peste, de la faim et de la guerre) ou encore A furore Normannorum, libera nos, Domine ! (Délivre-nous de la fureur des Normands, autrement dit les terribles Vikings, qui, eux non plus, n’utilisaient pas de condoms pour violer tout ce qui bougeait) ,sans oublier la jolie formule des exorcistes Ab insidiis diaboli, libera nos, Domine (délivre-nous des intrigues du diable)

René Magritte, La trahison des images, 1928

Anonyme, 2007



Bonne semaine, quand même !
Que la Force de l’esprit soit avec vous !
...et à mardi prochain !
Enregistrer un commentaire