mardi 13 octobre 2015

N° 153-“Ohé les tueurs, à la balle et au couteau, tuez vite!”

Bibi Netanyahou est désespéré : "Le terrorisme au couteau ne nous vaincra pas". Peut-être pas, mais il le met dans une sacrée merde. Comment justifier l'exécution sommaire de Palestiniens lambda âgés de 7 à 77 ans et armés de simples couteaux ? À l'âge des armes de destruction massive, les Palestiniens sont en train de réinventer la résistance des pauvres. Comme s'ils avaient entendu le Chant des Partisans de France, écrit en 1943 par Joseph Kessel et Maurice Druon, dont un vers dit : “Ohé les tueurs, à la balle et au couteau tuez vite!”
Aux bonnes âmes qui s'émeuvent de cette "barbarie" palestinienne, je ne peux que conseiller la lecture de cet article d'une Israélienne juive : Les Palestiniens se battent pour leur vie, Israël se bat pour l’occupation.

Quant au hashtag JeSuisCouteau et à ses multiples variantes, apparu en janvier dernier sur twitter après l'attaque des passagers du bus n° 40 par un Palestinien de Tulkarem, ne cherchez plus, il y a longtemps qu'il a été supprimé. On ne blasphème pas contre la parole sacrée "Je suis…". Elle est réservée à vous-savez-qui.


Bonne semaine, quand même !
Que la Force de l’Esprit soit avec vous !

…et à la prochaine !
Enregistrer un commentaire